Comité de l'Assemblée Générale du 21 janvier 2010 à San Diego, Californie

L’un des principes fondamentaux de l’administration du Rotary International est l’autonomie importante dont jouit chaque Club. Parmi les règles administratives essentielles, il est important de savoir que chaque Rotary Club décide lui-même de la nature des questions étudiées par ses membres et des actions à entreprendre. Ces questions consistent à encourager et à cultiver l’idéal de servir, que ce soit au niveau local ou international.
Comme son nom l’indique, le Rotary International est avant tout une organisation à caractère international : ses dirigeants sont au service du mouvement à l’échelle mondiale et non d’une quelconque section nationale.

Le Rotary est une organisation importante qui dispose d’une administration de plus de 550 personnes réparties entre le Bureau Central (situé à Evanston, dans la banlieue Nord de Chicago) et une dizaine de bureaux régionaux situés dans les différentes parties du monde. Le bureau qui est au service de l’Europe, de l’Afrique et du Moyen-Orient est situé à Zurich. Le Secrétaire Général est le chef de l’administration du Rotary International, sous la surveillance du Président et le contrôle du Conseil Central. Il rend compte directement de sa gestion au Conseil Central et lui présente un rapport annuel qui sera soumis lors de la Convention.

Le Rotary International tire ses revenus principalement des taxes per capita que lui versent les Clubs, des droits d’inscriptions aux Conventions et aux conférences régionales, des droits d’admissions des nouveaux Clubs, de la vente de publications, des abonnements et de la publicité de la revue officielle « The Rotarian ».

Assemblée Internationale du 18 janvier 2010 à San Diego, Californie

Comme toute association qui se respecte, le Rotary se réunit chaque année en congrès : la Convention Internationale du Rotary a pour objectif de stimuler et informer à l’échelon mondial tous les Rotariens et notamment les futurs dirigeants des Clubs.
Le Secrétaire Général expose son rapport annuel sur l’état du Rotary, le Trésorier du Rotary International rend compte du bilan financier de l’année rotarienne écoulée, les principaux dirigeants du Rotary sont officiellement élus lors de la Convention.
Le Rotary comptant 1,2 million de membres répartis sur les 5 continents, la Convention Internationale prend des allures gigantesques. Elle a lieu chaque fois dans un pays différent et les dirigeants du Rotary International s’efforcent d’assurer une rotation harmonieuse entre les différentes régions du monde.
Une Convention constitue un formidable brassage de Rotariens, parfois accompagnés de conjoints et d’enfants : il s’agit d’une rencontre haute en couleur et fort pittoresque.
On ne peut apprécier l’internationalité du Rotary tant qu’on a pas participé à une Convention. La France a déjà accueilli 4 Conventions : Nice en 1937, 1967 et 1995 et Paris en 1953.

Le Conseil de Législation est le véritable parlement du Rotary, qui a le pouvoir d’en modifier les statuts et le règlement intérieur. Il se réunit tous les trois ans, pendant trois ou quatre jours. Chaque district dispose d’une voix en envoyant un délégué et peut soumettre auparavant au Conseil Central (ainsi que tout Club), des projets d’amendements et de résolutions.
A la suite de chaque réunion du Conseil de Législation est publiée une nouvelle édition du Manuel de Procédure, amendée suivant les décisions prises.

L’Assemblée Internationale a lieu chaque année aux Etats Unis. Plus communément appelée « Ecole des Gouverneurs », elle a pour but de rassembler les futurs gouverneurs du monde entier ainsi que d’autres éminents dirigeants du Rotary International. Il s’agit en effet de préparer ces responsables aux importantes tâches administratives qui les attendent, de leur permettre de se rencontrer et de planifier les programmes des activités du Rotary pour l’année qui arrive.