Logo de la Fondation Rotary

 

La Fondation Rotary – qui est essentiellement financée par des contributions volontaires – est souvent considérée comme l’outil le plus important dont dispose le Rotary en matière d’action internationale.
En effet, chaque année plus de 1 000 boursiers ont – grâce à cette institution – l’occasion de se rendre à l’étranger. Elle finance l’ambitieux programme Polio Plus dont l’objectif est d’immuniser tous les enfants du monde contre la polio. La Fondation permet également à des groupes de jeunes gens appartenant au monde des affaires et aux professions libérales d’observer sur le terrain le fonctionnement des divers secteurs d’activité d’autres pays. En outre, elle finance les subventions de contrepartie, le programme 3H (en français : Santé, Faim et Dignité de l’homme), les bourses de professeurs d’université et les secours aux victimes de catastrophes.   

La Fondation Rotary est un organisme doté d’un Conseil de 13 administrateurs. Ils s’efforcent d’utiliser les fonds dont dispose la Fondation de la meilleure façon possible. Les ressources sont constituées par les dons et contributions volontaires des Rotariens et des Clubs, et par les revenus des investissements.   

Le programme des bourses d’études est le plus ancien des programmes de la Fondation Rotary. Les bourses couvrent les frais de voyage, de scolarité et de séjour dans le pays d’accueil. Depuis sa création en 1947, plus de 33 000 étudiants du monde entier ont bénéficié de ce programme. Ces bourses constituent le plus important programme international parrainé par une organisation privée.
Pour prétendre à une bourses d’études de la Fondation Rotary, tout jeune homme ou jeune femme doit répondre aux critères suivants :   

  • Montrer des capacités exceptionnelles sur le plan scolaire, voire professionnel, et se propose d’entreprendre des études dans un pays étranger
  • Etre compétent dans la langue de l’université du pays d’accueil
  • N’être ni Rotarien, ni dépendant d’un Rotarien, ni parent en ligne directe ou par mariage d’un Rotarien, ni employé par le Rotary

Il existe plusieurs catégories de bourses :   

  • Pour étudiants diplômés
  • Pour étudiants non diplômés
  • De formation professionnelle
  • D’éducateurs spécialisés
  • De journalisme
  • Pour étudiants en agronomie

La Fondation a décidé d’ouvrir sept Centres du Rotary pour études internationales dans des universités de renom à travers le monde. Chaque année, 70 boursiers seront sélectionnés sur base concurrentielle par le Rotary pour aller étudier à l’étranger (10 étudiants par établissement). Les boursiers suivront un cycle d’études de 2 ans (niveau master américain) centré sur la paix et la résolution des conflits. Ces centres formeront les diplomates, professeurs et directeurs d’agence internationale de demain, tout en gravant la philosophie du Rotary dans leurs actions. Les premiers boursiers commenceront leurs études en 2002-2003.   

Logo Polio Plus

Le programme d’échanges de groupes d’études permet à des équipes de jeunes professionnels non Rotariens accompagnés d’un Rotarien, dans deux pays différents, de faire un séjour d’échange de 4 à 6 semaines dans le but de découvrir des idées nouvelles et de nouveaux aspects de leur domaine professionnel. L’échange est effectué au cours d’une année pendant laquelle chacun des deux districts jumelés appartenant à des régions différentes du monde envoi une équipe dans l’autre district et en reçoit une chez lui. La Fondation Rotary couvre les dépenses de voyage ; les membres de l’équipe sont logés chez des Rotariens du district d’accueil.   

Chaque année, La Fondation accorde un certain nombre de subventions de contrepartie pour soutenir divers projets éducatifs ou humanitaires des Clubs ou districts, à caractère international. Ce programme de subventions fournit un financement parallèle correspondant aux projets d’actions internationales. Lorsque des Clubs ou districts en partenariat prennent conscience d’un besoin particulier, la Fondation Rotary peut attribuer des subventions de contrepartie d’un montant important.  

En 1996 ont été créées les subventions de soutien permettant aux Clubs et districts de monter des Actions d’Intérêt Public Mondial (AIPM) dans des pays qui ne comptent pas de Rotary Clubs ou dont les Rotariens ne peuvent intervenir efficacement. La Fondation apporte 50% de la somme engagée par le ou les Clubs parrains. Le montant des dons annuels en nature et en espèces des Rotary Clubs est estimé à 26 millions de dollars pour la période de 1967 à 1999.   

Logo de l'AIPM

 

Les retombées positives d’une AIPM :   

  • Possibilité pour les clubs d’entreprendre des actions de plus grande envergure
  • Ouverture sur l’étranger pouvant déboucher sur d’autres projets communs
  • Promotion de l’entente mondiale par le biais d’une collaboration au-delà des frontières
  • Renforcement de la bonne volonté à l’étranger tout en projetant une bonne image de son pays et du Rotary
  • Responsabilisation des bénéficiaires basée sur l’autosuffisance et l’auto-assistance